Entracte : Réponse à Max le Fou concernant Kare wa Kanojo

Illustration par 真弥

38756436_p3

Le rapport avec l’article n’est pas évident mais il est bel et bien là.

 

Je vous souhaite la bienvenue dans ce petit article très spécial que je désignerais comme étant une lettre ouverte à Max le Fou. Souvenez-vous. Le 30 novembre 2013 je postais un article sur mon blog qui entamait la première partie de mon dossier dédié à la communauté française de visual novels. Cet article parle notamment du visual novel français Kare wa Kanojo. Son créateur, Max le Fou, visiblement épris d’une grande colère suite à cette critique, laisse le 29 mars un commentaire étonnant sur mon blog. Intriguée par cette réponse succincte mais peu concluante, je découvre qu’en ce jeudi 17 avril 2014 (suite aux visites mystérieuses reçues depuis un autre site), Max le Fou avait en réalité beaucoup plus de choses à dire comme le montre cette « réponse » à mon égard que vous serez libre de lire ici.

Afin de mettre les choses au point sans forcément envenimer la situation, il me semblait intéressant de répondre directement à Max le Fou par l’intermédiaire de cet article.


Tout d’abord, il est bien dommage que Max le Fou fasse appel à la provocation pure et simple en abordant des points sans liens avec les propos de ma critique. Qualifier mon blog ainsi que mon article de, je cite, « pourri » et de « torchon », ne sont pas, Monsieur Max le Fou, des arguments digne d’une critique. D’autres points sans lien direct sont cités, aussi je ne m’attarderai donc pas à les commenter.

 

Illustration par Inzup

33695097_p1

 

Il paraîtrait que je n’ai pas apporté de preuve quelconque concernant l’inspiration de Higurashi no Naku Koro ni pour la création de son visual novel. Il est pourtant dit, noir sur blanc, dans mon article, que le visual novel « commence par un opening nous informant que les musiques, décors et sons proviennent de google (et Higurashi no Naku Koro ni… détail à retenir) ». Il vous suffit donc de télécharger le visual novel et de lancer le générique pour savoir cela, rien de bien compliqué. Ma référence au compte VNDB du créateur ne servait qu’à appuyer mes propos. Concernant le récit en lui-même, qui aurait des ressemblances avec le début de Higurashi, certes ça ne condamne pas tout le reste de l’histoire, mais on peut commencer avec un certaine appréhension ! Les inspirations, comme leur nom l’indique, doivent « inspirer » le créateur d’une œuvre et non l’entraîner à plagier purement et simplement. L’écriture du VN n’a d’ailleurs absolument rien à voir avec ce dont Max le Fou s’est inspiré. L‘écriture fait référence à la syntaxe, à la justesse de l’intrigue sur l’ensemble du VN et non pas à la qualité des inspirations possibles.

Max le Fou ne voit pas d’inconvénient à ce que le visual novel ressemble à quelque chose de japonais. Or, je n’y vois pas d’inconvénient non plus… lorsque cela est bien fait. Seulement, le manque d’originalité devient, lui, un problème et forcément pénalise la qualité globale du VN.

Visiblement, notre créateur sait que les graphismes de Kare wa Kanojo ne sont pas agréables à l’œil, mais le fait que le créateur l’assume n’a rien à voir avec le fait que ces graphismes soient acceptables ou non. Ils sont ainsi, point final.

Concernant le message du visual novel, j’explique en long et en large pourquoi celui-ci ne convainc pas (mise en scène, écriture, graphismes…) donc ce n’est pas parce que personne de la communauté LGBT n’a porté plainte (et encore heureux !) que la qualité de celui-ci est démontrée…

 

Illustration par 渋持

41477583

 

Comme je l’avais imaginé, ce VN est bien à prendre au sérieux. Mais comment prendre au sérieux une œuvre dont le ridicule suinte par tous les pores, et qui rejoindrait beaucoup plus les rangs de ces multiples nukige où l’intérêt se limite aux scènes pornographiques ? L’objectif n’est clairement pas atteint. Par ailleurs, lorsque l’on défend la liberté des transsexuels/bisexuels/homosexuels, on ne cherche pas à démontrer d’un air outragé dans sa FAQ que l’auteur a bien une compagne et qu’il n’est aucunement homosexuel.

L’histoire de liens morts n’a pas eu de lien direct sur l’appréciation du visual novel mais permet uniquement de mettre en contexte la critique ainsi que d’expliquer la complexité pour atteindre ce qu’on cherchait.

Pour terminer, Max le Fou conclut en disant que ma critique n’a absolument aucun intérêt. Je trouve cette conclusion très pessimiste. Monsieur Max le Fou, si ma critique n’a aucun intérêt, pourriez-vous m’indiquer la raison qui vous a poussé à y répondre ?

Bien cordialement,

Nady

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Divers Trucs

2 réponses à “Entracte : Réponse à Max le Fou concernant Kare wa Kanojo

  1. ArcanesFromHell

    Il semble que tu ne t’es pas fait que des amis avec cette série de dossiers sur les vn français… Comment ça se fait qu’on arrive pas à trouver les talents qu’il faut pour produire de meilleurs vn que ça ?

    En tout cas, merci pour ces articles et bonne continuation à toi !

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s