{PRANK} Convention Sugoi première édition : ça tourne mal !

Si aujourd’hui j’utilise un titre putaclic c’est que je me mets au niveau de la convention que j’ai visitée ce week-end du 16 et 17 décembre 2017. C’est avec une grande peine que je vous annonce que je suis partiellement responsable de l’argent qu’a pu récolter l’association (?) derrière la convention Sugoi (c’est le vrai nom).

 

Tout a commencé un samedi matin très (trop) tôt. Comme beaucoup d’autres jeunes de mon âge m’ennuyant dans ma province aux activités disparates, je fais un petit voyage pour me rendre dans une convention pour les « passionnés du Japon ». La différence avec les conventions à Paris c’est qu’on n’a vraiment pas l’habitude d’avoir une convention de ce type près de chez nous. C’est dans un élan assez désespéré de nous divertir et de rencontrer des gens « un peu comme nous » que nous nous rendons en ces lieux funèbres.

 

Pour ma part, je mets moins d’une heure trente pour me rendre à Rennes et l’aller-retour ne coûte que 10 euros en car. La curiosité est un vilain défaut et c’est avec un grand optimisme que je me rendis au parc des expositions de Rennes.

So this is the power of… bootlegs…

 

Déjà, je m’étais à peine renseignée sur la convention. Je n’avais aucun à priori si ce n’est le prix du billet (pré-vente oblige). En effet, Sugoi coûte un peu plus cher que les autres conventions de province : 11 (onze) euros en pré-vente et 12 (douze) euros sur place. Ca se rapproche dangereusement des prix pratiqués par Japan Expo lors des journées creuses (genre le jeudi, il y a une certaine époque…). J’ai donc pu avoir des attentes un peu plus élevées, sans m’attendre à quelque chose d’exceptionnel. Bref, chacun se fait une idée en fonction du prix.

 

Lors de l’achat de mon premier billet, quelque chose d’autre m’avait attiré l’oeil : le pass VIP. Pour une première édition. A 60 (SOIXANTE) euros. Ou comment faire semblant de rendre privilégiés des visiteurs random prêts à sortir les sous de la popoche. Bon, d’accord, je trouve cette pratique ridicule mais pour moi ça veut dire qu’ils sont encore plus au taquet, prêts à tout déchirer avec leur convention.

Aucun à priori c’est bien ce que j’ai dit.

 

Bref j’arrive à 9 h 30 car les pré-ventes ont le privilège de pouvoir rentrer trente minutes avant les autres.

 

PLOT TWIST

Les pinces  à linge pour tenir la contrefaçon, très utiles

 

Il fait froid à Rennes ah ah. Et y a beaucoup de monde qui attend huuum et y a personne pour gérer la file ah ah pas de panique ça va aller. Ah ah. Pourquoi personne gère la file ? Pourquoi ça ouvre pas ? Pourquoi on attend dehors ?

 

Aucune. Putain. D’organisation.

 

Les pré-ventes et les gens qui achètent leur ticket sur place sont mélangés. C’est le bordel. Aucune indication d’où il faut aller qu’est-ce qu’il faut faire on est plongé dans la foule composée de jeunes en pyjama Pikachu qui mettent de la musique sur leur enceinte portative.

 

10h. C’est toujours pas ouvert. Il fait très froid et on a zéro info. Heureusement des gentils Thalistes me tiennent compagnie et leur badge « exposant » ne passe pas inaperçu : des gens très énervés se dirigent vers eux. « Oui alors pourquoi c’est pas ouvert hein ?? Dites-moi donc. » Totalement désabusés, les Thalistes haussent les épaules avec un grand sourire. J’aurais presque rigolé si je n’avais pas déjà payé ma putain de place à putain de onze putain d’euros.

 

Une heure plus tard. Les portes s’ouvrent. Les gens ayant des pré-ventes continuent à faire la queue pendant qu’une deuxième file à la billetterie va quinze fois plus vite, je garde mon sang-froid mais ça fait mal quand même.

 

Bref, j’entre à Sugoi et mon désarroi est des plus total.

 

Ouah…

 

A peine j’entre dans la convention que les stands de contrefaçons m’explosent à la tête. Ce sont littéralement les premiers stands accessibles quand on rentre ce n’est pas une blague. Il m’en faut peu pour me remémorer le slogan officiel de la conv : « Le festival des passionnés du Japon ». Comme vous pouviez vous en douter, c’est du bullshit total et le « « « « « festival » » » » » n’est qu’en fait un vulgaire nectar de Japon fait avec 5% de purée otaque.

 

Impossible de comprendre quoi que ce soit à l’organisation et au pourquoi de cette conv qui semble avoir totalement perdu de son sens dès sa création. C’est un méli-mélo de culture geek pas trop liée au Japon et qui prostitue son nom pour en faire un culte malsain sur la vision irréaliste de ce pays. 2007 is back.

 

C’est donc dans un certain chaos que vous côtoierez un magnifique stand de hot dog/jambon beurre suivi d’un stand de HK puis d’un mec qui peint des poissons japs sur toile (??). Tout ceci se trouve dans un espace beaucoup plus restreint que ce que je m’étais imaginé et qui n’aide donc pas à délimiter les zones. On repère vaguement les stands amateurs/artistes au milieu de ce capharnaüm ainsi que les « activités » (????) au fin fond du trou de la conv.

 

Ajoutez à cela deux scènes qui se superposent et créent un bruit de fond tortueux vous faisant regretter votre naissance.

 

L’ambiance qui règne est digne d’une Japan Expo de l’époque (mais est-ce une bonne chose ?) : panneaux free hugs, filles de 14 ans avec des oreilles de chat et cosplay de Naruto sont au rendez-vous. En vrai rien de mal à cela (excepté que la plupart arbore dans l’ignorance la plus totale des contrefaçons), c’est juste cette impression d’avoir fait un voyage dans le temps qui me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.

 

En vrai, j’aimerais juste que les conventions puissent combler autant les gens dans l’euphorie de montrer leur power level que ceux plus terre à terre à la recherche d’autre chose que de la poussière de goods (surtout quand c’est de la contrefaçon en fait). Mais ce n’est qu’un minuscule problème parmi d’autres.

 

Les répliques de sabre sans avoir la licence c pa trè trè bien

 

Après avoir halluciné un long moment devant les stands pros les plus affreux qu’il m’ait été donnés de voir, je suis encore plus en rogne en voyant qu’ils sont collés à des stands tout à fait respectables. Alors certes certains vendent super cher des trucs valant pas grand chose, mais au moins c’est pas de la grosse merde de contrefaçon (que les autres vendent super chère aussi en plus). Bref les stands pros c’est pas la joie et ça me fend le coeur.

 

Heureusement les stands amateurs relèvent un peu le niveau avec des très bons artistes et créateurs. Mention spéciale à Madame Augustine une créatrice inspirée des vêtements d’époque (j’ai vu un groupe de Lolita totalement charmé par ce qu’elle proposait). Alors le rapport avec le Japon il est parti dans le fin fond du cosmos mais bon hein au moins c’est un truc bien la conv est tellement à l’envers de toute façon. J’ai également apprécié le travail de Dzaka, une artiste spécialisée dans les animaux et c’est trop beau voilà…….

 

Vous ne le savez peut-être pas mais ça aussi c du fo

 

Vous l’aurez compris, l’intérêt de la convention s’est limité pour moi à la (re)découverte d’artistes et créateurs super doués. Franchement, virez donc les stands HK et mettez juste plus d’artistes à la place ! C’est 1000 fois plus intéressant et au moins ça fait pas travailler des petits enfants illégalement. Enlevez le slogan bidon sur le Japon et mettez direct « jeunes créateurs et compagnie » on est plus à ça près. Faut finir par assumer de quoi on traite.

 

Le problème des parcs des expositions, c’est qu’ils ne conviennent que très rarement aux activités calmes, posées, demandant de la réflexion. Je pense en particulier aux jeux traditionnels japonais. Et oui, que serait une convention jap sans des trucs tradi qui ont rien à voir avec le reste de la conv. Si vous aviez un bac+10 en japonais, vous auriez donc pu essayer le fameux jeu de cartes du Karuta au milieu de gens beuglant sur la scène. D’où c’est une bonne idée exactement ? Pareil pour le stand de calligraphie juste. devant. la scène. Le seul moment où ça fonctionne c’est à Epitanime disposant de 1000 salles et où dans un silence fantastique on peut jouer à tous les jeux asiatiques ever avec des gens super sympa pour vous expliquer les règles. Voilà comment on insère du divertissement dans une conv (je ne rigole pas, j’aime vraiment l’espace jeux tradi d’Epitanime c’est hyper comfy).

 

Passionnés du Japon faisant leurs courses

 

Parlons maintenant d’une autre activité compliquée à réaliser dans ces conditions : les jeux nécessitant d’ENTENDRE un présentateur. Je parle des blindtests, QCM et autres petits divertissements rigolos proposés par Forum Thalie par exemple. Etant donné l’ennui absolu que je subissais dans la conv, leurs activités ont été le seul moyen pour moi de vraiment m’amuser et de ne pas regretter ma thune. SEULEMENT, Sugoi a eu la super méga bonne idée de les mettre en face de leur propre scène dédiées à leurs jeux très ressemblants à ce que faisait Forum Thalie. Sugoi avait bien sûr une scène beaucoup plus grande avec les enceintes qui vont bien et qui te crachent des vibrations dessus dès qu’un mec ne sait pas calibrer son micro correctement.

 

On a donc deux stands nécessitant un minimum de silence et de concentration l’un en face de l’autre. Ding ding ding c’est le bordel. Et pourquoi Sugoi n’a pas tout simplement confié leur scène d’activité à Forum Thalie puisque ça fait genre méga doublon ?

 

Le traditionnel coin jeux vidéo est également présent (ma feuille bingo est complète !!) et il a, comme d’hab j’ai envie de dire, la mauvaise idée de privilégier des jeux solo ou, au mieux, à deux. Je suis peut-être seule à penser cela, mais la seule fois où du JV a contribué à l’ambiance d’une conv c’est lorsqu’on a un jeu vraiment, mais vraiment multijoueur (Bomberman à neuf joueurs toujours dans mon coeur). Sinon je suis juste en mode « mdr je fais aussi ça chez moi oui et quoi ? ». Ah et puis bien sûr il y a pas du tout que des jeux jap hein et puis quoi encore on va faire attention à ce qu’on met ? Naïfs.

 

Concernant les 3 (trois) scènes éparpillées, elles présentaient du contenu allant de au secours sauvez-moi de ce secondhand embarrasment à ok. Et le seul truc ok c’était un groupe japonais très pipou, le reste tombant dans la première catégorie. Je ne déconne pas : il y avait une Japonaise qui a fait un spectacle super chelou avec des ballons et elle demandait aux gens de danser et, et… ça faisait fête d’anniversaire un peu bizarre, malaise. Ou sinon il y avait un groupe de danse amateur qui bougeait sur du Love Live!… mais ils dansaient mal. Et ils avaient des tenues qui avaient rien à voir. Le défilé cosplay était présenté avec les pieds. 404 staff compétent not found.

Toujours avoir un sac surprise, très utile pour ramasser les merdes de chien

 

Tiens donc en parlant de staff à la ramasse, je n’ai pas parlé du stand de No-Xice qui a lynché en public la conv tellement leur incompétence était grande. Et oui, non seulement on doit payer une blinde pour avoir le privilège d’avoir un stand dans leur conv, mais en plus on te donne pas le matériel qu’ils te promettent genre UNE TABLE normalement comprise dans le prix. Dans le plus grand des calmes, No-Xice a posé leurs produits sur des chaises mises bout à bout. Attention ça n’a pas genre duré 5 minutes, non non, c’était comme ça tout le samedi. Zéro. Respect. De Sugoi.

 

Comme je suis une abrutie finie, cette première journée ne m’a pas suffi et je me suis rendue à Sugoi le dimanche, motivée à m’amuser. N’ayant pas prévu cela à la base, j’ai dû payé sur place un deuxième billet à douze euros. C’est donc vingt-trois euros en tout que j’ai jeté à la poubelle et oui j’aurais pu faire une petite commande sur AmiAmi mais noooon Sugoi c’est bien plus intéressant qu’est-ce que je suis conne quand même.

 

Bref, le seul événement vraiment choquant de ce dimanche fut au moment de déjeuner. Certains me diront que vouloir manger pendant une conv c’est chercher la merde. Eh bien je vous dirais que vous avez raison.

Etant donné que j’essaye d’être végétarienne au quotidien, j’étais contente de tomber sur une option végé à Sugoi : un tacos mozza tomate chips tortilla ketchup (wtf). Je ne suis pas difficile et j’avais vraiment la dalle donc ok, quatre euros pour ça j’accepte et je commande. Je m’attendais à un minimum de nourriture quoi, l’équivalent d’un sandwich. Mais là le mec me donne ceci dans le plus grand des calmes :

J’ai mis moi-même le ketchup. Si vous regardez bien vous verrez la mozza qui traîne au fond.

 

Déjà que j’en pouvais plus de cette conv j’étais totalement en train de hallu devant la chose qu’on m’avait servie. J’ai dû leur signaler qu’il manquait un peu de la bouffe dans leur truc. Presque étonné le type me dit que c’est tout ce qu’ils avaient mais qu’il peut rajouter des OIGNONS si je veux. 4 euros. Pour des oignons et des chips.

 

J’ai été remboursé et ils ont insisté pour que je garde mon… repas ???

 

Allez salut Sugoi et que je ne vous revoie plus.

Si vous aussi vous en avez marre qu’on nous prenne pour des cons alors partagez tout ceci, et parlez-en aux responsables des conv.

 

Sugoi c nul

Publicités

17 Commentaires

Classé dans Divers Trucs

17 réponses à “{PRANK} Convention Sugoi première édition : ça tourne mal !

  1. danael alpha

    Certes tout ce que ru dit est vrai mais tu ne sais rien de ce qui s’est passé en interne alors au lieu de critiquer comme un pov c*** réfléchis et met toi à la place des gens essayent de comprendre réellement pourquoi il y a des stands de contrefaçons alors qu’il ne devrais pas y en avoir. Et par pitié c’est pas en incitant à la haine que tu vas amener à une réflexion cobdtructite et intéressante et merci d’arrêtés d’ecrire des articles pareulssi c’est pour manquer d’objectivité à ce point quand on sait Mason se l’a ferme bien cordialement

    • Nemo

      Woh. Insulter les visiteurs mécontents, le secret d’une communication post convention réussie. Sinon quelques petits trucs :
      1/ Les visiteuses et les visiteurs n’ont pas à se poser des questions sur ce qui s’est passé en interne pour qu’il y ait de la contrefaçon ou tout autre problème majeur. Ils/elles peuvent être compréhensif/ves mais faut pas inverser les rôles. L’interne c’est le boulot des orgas.
      2/ Les visiteurs payent, ce sont des clients qui ont le droit d’être mécontent du service proposé sans se faire insulter comme tu le fais. Tu parles d’incitation à la haine, je veux bien croire que le billet fait pas dans la dentelle mais guess what, c’est un blog et donc un ressenti personnel.
      3/ Ce qui amène au point suivant, l’objectivité n’est pas le but recherché d’un blog. La seule question qui importe c’est « Est ce que l’auteure ment ? ». Or tu l’as avoué toi même , non.

  2. Azzu

    Merci pour les barres de rire. Un excellent article. Le tacos m’a définitivement achevé. J’ai pas pu m’empêcher de rire pendant 10 minutes. :’D

  3. « Bomberman à neuf joueurs »
    Apprends à compter meuf y’en a 10 (dix)

  4. Viens à Niort en juillet prochain il y a un festival bien sympa ;)

  5. Statuuu

    T’a clairement rien compris au monde des convention, on vois que tu en a pas fait beaucoup et que tu as jamais staffer dans une convention. La vie se passe jamais comme tu veux. Ils ont eu des problemes et tout le satff a fait son maximum pour les résoudre. Samedi a certes pas été très bien mais dimanche ils ont bien géré. Faut pas oublier que c’est la premiere convention. De plus tu dis que pour 10€ y’avais rien mais t’avais le droit a des séances de dédicaces gratos avec des groupes mondialement connu et des concert du feu de dieu. C’est pas les animations qui manquaient et les artistes non plus. La moitié du salon été dédié aux artistes indé. 1/4 au cosplay. Doonc désolé mais aucun des tes arguments est valides. Tu es juste de mauvaise. c’est vrai que c’est pas la meilleure convention du monde mais de la à les trash talk comme ça alors que c’est la première édition tu abuses. Je te conseille de faire bénévole dans une petite convention un fois. Tu verra si c’est si simple.

  6. Merci pour cette lecture délicieuse <3
    Peut-être c'est mon vieillissement, ou le fait d'avoir visité pas mal de conventions, ou juste la dégradation générale de l'espèce humaine (ou tout ça et plus encore…), mais j'ai l'impression que les conventions abordant les thèmes geek/otaku/culture asiatique/insert connerie here sont de moins en moins qualitatives. Ce qui me sauve en général de ces supermarchés de faux katanas et de capes de Naruto, ce sont les rencontres. Avec des artistes, des cosplayers ou des gens que j'ai côtoyé dans la queue en râlant à cause du retard/du prix/du manque d'orga/de la faim… Bref, ne perds pas l'espoir, finalement une excellente expérience lors d'une convention est possible ! ^^

  7. alchemy

    bonjour
    pour résumer pour toi les convions e résumé au stand et activer je suis dans accord on des de accord sa une apportance mais les rencontré aussi non ? je te rappelle quans convention y a pas que les stand qui conte

    pour ma part je me suis bien amusé avec les nouvelles rencontres

    les contre façon y en a toujours et y en aura toujours libre au gens de acheter ou pas

    comme tu dit des danseurs amateurs besoins de rajoute autre chose tu peut exiger se la perfection à des amateurs

    le staff à pas été au point le premier jour mais c’est nettement rattraper le jour de après
    et cas rare dans la région y avais des consignes gratuite

    les stand de créateur été vraiment jolie
    le stand de jeux pas vraiment arrêter mais je ai vu des jeux de hatsume miku c’est japonais petit rappel

    cosplay y eu plusieurs concours et être animateur de prestations c’est pas si simple de autre gère et d’autre nôtre
    tu te plien des cosplay vu non ? si tu avait pas bien regarder mais y avait des bon cosplay comme un groupes fma du kingdom heat je vais pas site tous les cosplay croisé
    et naruto à sont succès donc des fan donc des cosplay et y en aura toujour

    ET GROS RAPPELE C ÉTAIT UNE PREMIÈRE ÉDITION et il se sont bien sorg8

  8. shinchan

    Merci pour ce post qui m’a bien fait rire au boulot. J’aimerai revenir sur les personnes (apparemment en interne) qui t’ont vraiment mal parlé. On ne s’improvise pas organisateur d’événement, je vous conseille vivement messieurs et dames de prendre des cours de communication, mais aussi de management et surtout apprendre à être un.e commercial.e courtois.e. La satisfaction des clients elle n’est pas que pour ceux et celles qui ont aimé, il faut prendre en considération les clients mécontents de cet événement.

    Ensuite, on est en 2017, horizon 2018, par pitié cessez ces conventions de NOOB. On dirait 2007 comme l’a bien décrit l’auteur. C’est une honte de retrouver des stands de contrefaçons dégueulasses. Apprenez de vos erreurs cessez ces stands grotesques et inviter + des artistes amateurs qui font un excellent travail. Apprenez à agencer, à mieux répartir vos espaces, soigner votre présentation… si vraiment vous avez fait du marketing/communication vous ne méritez clairement pas votre diplôme, ne pas savoir gérer les bases d’une convention, c’est gravissime.

    et ps : REFLECHISSEZ AUX OPTIONS VEGETARIENNES. CETTE TORTILLA JE L AURAIS COLLEE A LA FIGURE DU « CUISINIER ».

    Merci encore une fois à l’auteur pour m’avoir fait rire

  9. Pandavnr

    Bonjour pour commencer, alors que dire, on va commencer par la syntaxe, car en plus de nous balancer au visage ta haine tu l’exprime mal, a croire que ta manière de t’exprimer est aussi bancale que cet convention. Je ne suis pas un habitué des conventions, mais ayant travailler dans le milieu de événementiel je suis bien placé pour savoir que des kwaks ça arrive, ça arrive toujours, alors oui c’est sur la convention avait sans doute de gros problèmes d’organisation et les choses aurait pus être mieux faite, mais cela justifie t’il le flot de haine que tu déverses ? Je ne pense pas. De plus employé des termes comme « un voyage dans le temps qui me rappelle les heures les plus sombres de notre histoire », alors je comprend ce que tu as voulu dire, mais mesure t’es propos ce n’est qu’une convention qui ta déçu, par un génocide. De plus critiqué une certaine partie des membres présents car il ne sont pas à ton goût est assez bas…Chacun à le droit de faire ce qu’il lui plait, et c’est pas à toi d’en juger, surtout vue le comportement dont tu fais preuve. Comme tu le dis ci bien, il y à des conventions ou il ne faut pas aller, celle-ci étant une première si tu voulais être sur de ne pas être déçu tu aurai du attendre les retours et aller à celle de l’an prochain si celle-ci te convenais. Apres ne nous mentons pas j’ai vue plusieurs retours de cette convention et oui apparemment certains points était catastrophique, mais tu es presque la seul à n’avoir trouver « presque » aucun point positif à celle-ci, si ce n’est des points positif que l’on peut dire de toutes convention. Donc, je ne sais pas qu’elle genre de personne tu es, mais pour parler franchement tu m’inspire le genre de personne hautaine que je déteste dans ce milieu à crier haut et fort « BONJOUR JE VEUX DE LA JAPANISATION SANS GLUTEN BANDE DE SOUS RACE » et rien que pour te faire chier j’ai envie d’incité un maximum de personne à aller à cette convention dans le but de te faire chier et juste pour te faire comprendre que lors d’un première fois ce tromper est en partie normal et qu’un tels déversement de haine ne peut en aucun cas être justifiable dans le cas présent, et encore une fois je suis le premier a dire qu’il y à des problèmes. J’ose espérer que la prochaine fois que tu tentera une première dans un domaine il n’y aura pas de personne aussi basse que toi pour te démembrer publiquement tels que tu viens de le faire, car entre quelqu’un qui essaye et ce viande, et quelqu’un de médisant et narquois le plus crétin n’est pas celui qui à raté. Sur ce, bonne journée.

  10. Artelier

    Salut ! Vraiment, j’ai beaucoup ris en voyant ce flot de haine et de mauvaise foi. Tu te sens supérieur (supérieure ?) aux autres, c’est hallucinant. Les gens sont là pour passer un bon moment. Ok c’était décevant, ok l’organisation craignait, mais à un moment donné c’est normal de passer un sale moment si on est une boule de haine sur pattes. Personnellement j’en ai profité pour rencontrer des gens de talent que je n’avais jamais eu l’occasion de rencontrer même après deux Japan Expo (car ils n’y étaient pas ou bien il y avait trop de monde). 123Lunatic, Sainte Séia, Sumashu, Saphirya… et Dzaka, entre autres, que tu n’as que brièvement nommé car tu préfères de loin cracher sur les organisateurs et les visiteurs plutôt que relever le positif. L’ambiance était bonne, et même si j’ai été accueillie comme une merde par un « garde » à l’entrée malgré la pré-commande du ticket, j’ai eu la maturité de passer au delà pour me permettre de passer un bon moment (contrairement à toi de toute évidence). Si t’as pas aimé le premier jour, ne viens pas pleurer d’avoir acheté un deuxième billet. Scoop : C’est ta connerie, pas celle de la convention. Pour des gens qui n’ont pas le fric/moyens d’aller jusqu’à Paris pour la JE ou de commander des objets importés du Japon, ce genre d’initiative permet de se retrouver, acheter des choses dans lesquelles ils se retrouvent et découvrir de nouveaux artistes. C’était une première édition, ils apprendront sûrement de leurs erreurs.

    « Apprend. à. passer. un. putain. de. bon. moment. », pour reprendre ton affreux style orthographique.

    Allez, la bise.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s